[:fr]Machine à laver en laverie automatique à Bordeaux[:en]Laundry in Bordeaux[:]

[:fr]

Histoire de la laverie automatique à Bordeaux

D’où vient la machine à laver à Bordeaux? Depuis le lavoir à la campagne, les choses ont bien évoluées et la condition des femmes aussi. Finie la corvée de linge, on peut maintenant aller à la laverie automatique à Bordeaux utiliser des machines à laver automatiques grâce à une centrale de paiement.

Définition de la machine à laver a bordeaux en gironde

Une machine à laver le linge, ou un lave-linge, aussi appelée laveuse au Canada francophone et lessiveuse en Belgique, est un appareil électroménager conçu pour nettoyer les vêtements et le linge de maison.

En général, cette appellation désigne les machines dans lesquelles l’eau constitue le solvant principal de lavage.

Ces machines se sont généralisées en Occident durant la seconde moitié du xxe siècle et ont contribué à supprimer l’usage des lavoirs où les blanchisseuses lavaient le linge dans l’eau froide et dans des positions qui devenaient vite pénibles.

Avec la lessiveuse brevetée en 1856, la machine à laver a contribué à l’amélioration de la condition féminine.

En effet, maintenant les femmes ne sont obligées de rester dans la cuisine, elles peuvent aussi aller à la laverie automatique.

Histoire de la machine à laver (wikipédia)

La machine à laver est une invention de Jacob Christian Schäffer (1718 -1790), mais le premier brevet relatif à une machine à laver a été déposé le  par l’Américain Nathaniel Briggs dans le New Hampshire1.

La laveuse à rouleaux est inventée en 1843 par John E. Tarnboler à Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick2. En 1866 apparaissent, en Angleterre, les premières machines à laver mécaniques fonctionnant à manivelles. L’américain Alva John Fisher dépose un brevet concernant une machine à laver à moteur électrique en 19103. En France, on présente à la Foire de Paris de 1930 la première machine à laver à moteur électrique dont l’utilisation se développe dans les années 19604.

En 1937 est inventée la première machine semi-automatique par Rudique. Les années 1960 voient apparaître les premières machines (LADEN), où l’essorage est obtenu par la force centrifuge au sein du tambour5.

Histoire des lavoirs à Bordeaux

La cité du vin regorge d’eau

L’érosion et les rivières ont façonné notre paysage et la présence de cette eau au sein d’une ancienne forêt, incita les premiers hommes à s’implanter ici. Au VIIIème siècle, suite à la venue et à l’installation de l’ermite Emilion dans l’une de ces grottes naturelles, un village naît et se développe. Nous devons donc cette configuration particulière de Saint-Emilion à l’eau qui creusa la roche calcaire et donna cette forme d’amphithéâtre à la cité.

 

 

Ces nombreuses sources ont donné naissance à des puits et fontaines qui alimentent ville haute et ville basse.

Deux de ces sources furent aménagées en lavoirs au XIXème siècle et fournissent une eau claire et limpide aux deux lavoirs de la ville : la fontaine du Roi et la fontaine de la Place.

Du latin «lavatorium», signifiant «laver», le lavoir est un bassin public, alimenté en eau détournée d’une source, où les lavandières lavaient le linge ou plutôt le rinçaient. En effet, contrairement aux images répandues, les femmes se rendaient au lavoir non pas pour procéder au lavage, mais plutôt pour le rinçage qui nécessite de grandes quantités d’eau claire.

Le lavage du linge offrait une animation pour tout le village : la pierre inclinée au bord du lavoir permettait aux femmes de s’agenouiller en utilisant parfois un triolo. Battoir et brouette faisaient également partis des indispensables de la lavandière.

[:en]

Laundry in Bordeaux

Laundry refers to the washing of clothing and other textiles.[1] Laundry processes are often done in a room reserved for that purpose; in an individual home this is referred to as a laundry room or utility room.
  An apartment building or student hall of residence may have a shared laundry facility such as a tvättstuga. A stand-alone business is referred to as a self-service laundry(laundrette in British English or laundromat in American English). The material that is being washed, or has been laundered, is also generally referred to as laundry.

Laundry is hung to dry above an Italian street.

self-service laundry in Paris

 

Laundry has been part of history since we began to wear clothes, so the methods by which different cultures have dealt with this universal human need are of interest to several branches of scholarship. Laundry work has traditionally been highly gendered, with the responsibility in most cultures falling to women (known as laundresses or washerwomen). The Industrial Revolution gradually led to mechanised solutions to laundry work, notably the washing machine and later the tumble dryer. Laundry, like cooking and child care, is done both at home and by commercial establishments outside the home.[:]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *